Thelma

De Joachim Trier
Avec Eili Harboe, Okay Kaya, Ellen Dorrit Petersen
(Norvège, Suède, Danemark, France / 2017 / 1h56)

 

Bande annonce :

 

 

 

Synopsis:

Thelma, une jeune et timide étudiante, vient de quitter la maison de ses très dévots parents, située sur la côte ouest de Norvège, pour aller étudier dans une université d’Oslo. Là, elle se sent irrésistiblement et secrètement attirée par la très belle Anja. Tout semble se passer plutôt bien mais elle fait un jour à la bibliothèque une crise d’épilepsie d’une violence inouïe. Peu à peu, Thelma se sent submergée par l’intensité de ses sentiments pour Anja, qu’elle n’ose avouer – pas même à elle-même, et devient la proie de crises de plus en plus fréquentes et paroxystiques. Il devient bientôt évident que ces attaques sont en réalité le symptôme de facultés surnaturelles et dangereuses. Thelma se retrouve alors confrontée à son passé, lourd des tragiques implications de ces pouvoirs…

 

Le réalisateur Joachim Trier (Oslo 31 août) avait en tête une histoire de sorcières située à Oslo. Avec son co-scénariste Eskil Vogt, Trier a revu bon nombre de gialli, ces films horrifiques italiens des années 70. D’autres thriller fantastiques des années 80-90 également.

« Ces films touchent à quelque chose de très humain, qui a à voir avec l’anxiété, la mort et toutes sortes de questions existentielles, mais par le biais du genre. Ça, c’était une première chose […] et on s’est retrouvé à jongler avec deux choses : une dont nous étions assez familiers – le récit d’apprentissage, qui renvoie au personnage du frère cadet de Back Home ou à la mélancolie de la solitude dans Oslo, 31 août – et l’autre, qui était cet élément de genre […] Il s’agit de l’anxiété du corps. Une jeune femme est en proie à des crises inexplicables, qui surviennent tôt dans le film, auxquelles les médecins et la science sont incapables d’apporter de réponses claires. Je me suis beaucoup documenté. Ces crises psychogènes non épileptiques, ou CPNE, existent vraiment. Elles ne sont en rien d’ordre surnaturel, mais il y a tant de choses dans le jeu de l’expérience psychologique et somatique du corps humain qui sont difficiles à expliquer. » Joachim Trier.

 

 

 

Les horaires